Contact | Aide et Infos | Plan du Site | Livre d'Or

Retour vers la page principale des Actualités

Qu'est-ce qu'une canicule ?

QU'EST-CE QU'UNE CANICULE ?

Une canicule est une période, d'au moins 72 heures, pendant laquelle on observe de fortes chaleurs diurnes et nocturnes. Elles se caractérisent, en France, lors du dépassement de seuils d'alerte canicule, différents pour chaque département. Il est impossible d'avoir une définition universelle car entre le Mexique et la Norvège ou encore entre Lille et Toulouse, les seuils de températures et de durées sont différents.

ORIGINE DU MOT « CANICULE »

Le terme « canicule » vient de l'italien « canicula » qui signifie « petite chienne » (en latin « canis ») et l'autre nom de l'étoile Sirius de la constellation du Grand Chien. Étymologiquement elle concerne uniquement la période comprise entre le 24 juillet et le 24 août, pendant laquelle l'étoile Sirius se couche et se lève en même temps que le Soleil. Par la suite le terme de « jours de canicule » désigne de fortes chaleurs estivales. De nos jours, on emploie le terme canicule, pour qualifier des journées très chaudes en toutes saisons ?

SITUATIONS MÉTÉOROLOGIQUES FAVORABLES AUX ÉPISODES DE CANICULE

Lorsque en été, l'anticyclone des Açores se positionne sur le nord ou l'est de l'Europe, le temps devient chaud sur notre pays. Les hautes pressions forment un barrage qui renvoie les perturbations atlantiques vers l'Islande et le nord de la Scandinavie, nous protégeant des nuages et des précipitations. La circulation de l'air s'établit en faveur des courants d'air chauds et secs en provenance de l'Afrique du Nord et de la péninsule ibérique. Dans le cas où ces conditions météorologiques perdurent, le risque d'avoir un épisode caniculaire est important. Les météorologues définissent ce type de conditions météorologiques une « situation de blocage », comme lors de l'été 2003.



SEUILS DE L'ALERTE CANICULE POUR LES TEMPÉRATURES MINIMALES ET MAXIMALES PAR DÉPARTEMENT

Il y a canicule en France lorsque les températures nocturnes ne baissent pas en-dessous d'un seuil thermique et lorsque les températures diurnes (en journée) dépassent un seuil thermique définis pour chaque département du pays durant 72 heures consécutives minimum.
Par exemple pour la ville de Paris, il y a un épisode de canicule et donc une vigilance lancée par Météo-France et les services sanitaires, dès que pendant 3 jours la température minimale (nocturne) ne passe pas en-dessous de 21°C et la température maximale (diurne) dépassent 31°C.
Autre exemple, pour Toulouse, ville habituée aux épisodes de chaleur, les seuils sont de 21°C pour la température minimales et 38°C pour la température maximale.
Pour les seuils de températures minimales (nocturnes) c'est le département de Haute-Savoie (74) qui a le plus frais avec 14°C et les départements des Alpes-Maritimes (06) et des Pyrénées-Orientales (66) qui ont le plus doux avec 24°C. Les seuils de températures maximales (diurnes) sont les plus bas, avec 29°C, pour les départements de Côtes-d'Armor (22) et de la Manche (50) et le plus haut, avec 38°C, pour le département de la Haute-Garonne (31).

Voici les cartes des seuils thermiques nocturnes et diurnes par département français.





ÉPISODES CANICULAIRES MARQUANTS

Depuis 1950 plusieurs vagues de fortes chaleurs ont été observées, voici la liste avec un classement par intensité :

- Intensité exceptionnelle : du 2 au 14 août 2003
- Forte intensité : 23/06 au 07/07/1976, du 09 au 31/07/1983, du 10 au 28/07/2006
- Intensité modérée : années 1952, 1957, 1975, 1990, 1994, 1998 et 2005
- Faible intensité : années 1989, 1992 et 1995.



LES DANGERS DES ÉPISODES CANICULAIRES

Pour tout organisme, l'exposition à de fortes chaleurs, est une agression. Le corps se défend naturellement de la chaleur en transpirant pour maintenir sa température. Mais à partir d'un certain seuil le corps perd le contrôle de sa température et qui fait que cette dernière augmente rapidement, et peut provoquer un « coup de chaleur ». Cette situation, à éviter absolument, peut entraîner la mort des personnes les plus fragiles (personnes âgées, atteintes d'une maladie chronique, nourrissons, etc?) par une sévère déshydratation ou une aggravation de leur maladie chronique.

Symptômes alarmants :

- Crampes musculaires au niveau des bras, des jambes et du ventre
- Épuisement qui se traduit par des étourdissements, une faiblesse, une insomnie inhabituelle.

Si ces symptômes apparaissent il est conseillé de cesser toute activité pendant plusieurs heures, de se rafraîchir, et de se reposer dans un endroit frais en buvant sans excès de l'eau ou des jus de fruits.
Si ces symptômes s'aggravent ou persistent, un médecin doit être consulté rapidement.

CONSEILS POUR EVITER LES COMPLICATIONS CHEZ LES PERSONNES LES PLUS FRAGILES

- Personnes âgées : dès l'âge de 65 ans, le corps ne transpire pas assez pour pouvoir maintenir sa température. Il faut donc s'hydrater régulièrement et mouiller sa peau régulièrement sur les bras et le visage pour remplacer l'effet thermostat naturel de la sueur.
- Nourrissons, sportifs et travailleurs extérieurs : afin de palier à la perte du stock à cause de la transpiration, il est indiqué de boire abondamment.
- Personnes atteintes de maladies chroniques : les fortes chaleurs peuvent aggraver la maladie, il est donc recommandé de fuir la chaleur et de rester dans des lieux frais.

CONSEILS POUR TOUS

- Boire au moins 1.5 Litres d'eau par jour
- Évitez de sortir aux heures les plus chaudes et de pratiquer une activité sportive.
- Maintenez votre logement frais en fermant les fenêtres et les volets la journée, puis en les laissant ouverts la nuit s'il fait plus frais.
- Rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps plusieurs fois par jour.
- Passez si possible au moins 3 heures dans un lieu frais comme une bibliothèque, cinéma, supermarché ?
- Si vous connaissez une personne fragile en difficulté n'hésitez pas à contacter votre mairie.






Source de l'actualité : David Ibanez
3573 personne(s) ont lu cet article |
| | |